Questions que l’on se pose, conseils divers et variés

Clique sur les questions pour obtenir les réponses !

COVID 19 ET SOINS DENTAIRES, CE QU’IL FAUT SAVOIR !

-C'est mon premier rendez-vous, comment ça va se passer ?

C’est une téléconsultation qui permet une prise de contact pour déterminer un protocole de soins adaptés à mes besoins de santé. À l’issue de cette téléconsultation, on me donnera un rendez-vous de soin.

-Puis - je venir chez le dentiste me faire soigner sans risques ?

OUI, car nous avons mis en place un process d’hygiène adapté qui permet de continuer les soins en garantissant une protection optimale.

-Quelles sont les mesures en place dans le cadre du COVID19 ?

Elles sont multiples et complexes pour les patients, le praticien et l’assistante : isolement par surchaussures et masques avant les soins, charlotte, gel hydroalcoolique et distanciation sociale. Vous serez seuls et nous nous consacrerons entièrement à votre santé !

-Ai-je un risque de croiser quelqu'un dans la salle d’attente ?

NON, car nous appliquons la distanciation sociale et vous n’attendrez plus, vous serez reçus immédiatement, nous serons entièrement consacrés à vos soins. (Les recommandations du conseil de l’ordre vont dans ce sens).

-Que mettez-vous en place de votre côté ?

Nous travaillons avec un « équipement de protection individuelle » (EPI) à usage unique, utilisation de matériel de soin à usage unique toutes les fois que cela est possible, désinfection complète de la salle de soin entre chaque patient

-Pourquoi le risque est-il plus élevé chez le dentiste ?

À cause des aérosols : gouttelettes en suspension dans l’air, provoquées par les instruments rotatifs.

-Ce nouveau processus entraîne-t-il un coût supplémentaire ?

OUI, car le temps de préparation (désinfection avant et après chaque patient) est fortement augmenté. Les produits désinfectants et les EPI pour le dentiste, son assistante et les patients sont extrêmement nombreux !

-Ce processus est-il nécessaire ?

OUI, car le COVID19 est très contagieux

-J'ai un détartrage à faire, est-ce possible ?

OUI, mais c’est un acte rendu très particulier, car la nébulisation (nuage de gouttelettes) est vectrice de COVID19.

Un détartrage requiert le maximum de précaution et les ultrasons ne seront plus utilisés.

-Est que cela sera comme ça pour tous les soins ?

OUI, nous optimisons les RDV et pratiquons des séances plus longues où nous regroupons les soins afin de limiter vos visites (et de limiter le coût des mesures de protection et de stérilisation).

-Je demande rendez- vous par téléphone, est que ce sera comme par le passé ?

NON, car pour des mesures de précaution nous ne nous interromprons plus pendant un soin, vous laisserez vos coordonnées lisiblement sur le répondeur et nous vous rappellerons pour fixer un rendez-vous

En conclusion :

Je prends toutes ces mesures pour votre sécurité, nous restons conscients et avons à cœur de remplir notre mission. Nous sommes là pour vous, vous rassurer, vous soigner dans les meilleures conditions et surtout vous apporter une meilleure santé buccodentaire.

1 Point de vue médical

-La dent c’est quoi ?

Composée d’email tout autour de la couronne c’est son squelette dur, sous cet émail se trouve l’ivoire qui contient la pulpe où se trouve un nerf et une artère pulpaire en somme un organe vivant et complexe

-La gencive c’est quoi ?

Donnons l’image d’un tapis qui recouvre le béton que constitue l’os

-L’os des mâchoires c’est quoi ?

Le support des dents et de la gencive, sans lui rien, sans lui pas d’implant si besoin est

-La gencive saigne c’est grave ?

Comme tout saignement dans le corps, cela signe une situation anormale qu’il faut résoudre

-la rage de dents c’est quoi ?

On l’appelle pulpite et c’est une réaction du nerf dentaire –très douloureuse –à l’invasion carieuse, microbienne, cette douleur peut-être heureusement rapidement calmée

-L’abcès c’est quoi ?

C’est une invasion microbienne plus importante elle se trouve dans l’os des mâchoires parfois cela fera mal parfois il mettra plusieurs années pour évoluer, et dans tous les cas il faudra intervenir pour l’enlever lui et sa cause

-Le plombage(ou amalgame) ,c’est quoi ?

Un mélange de métaux(mercure ,argent, zinc, cuivre ,étain dans des proportions variables) sa toxicité est sujet à controverse, le mercure quant à lui est interdit dans certains pays(Suisse ,Norvège Suède,  etc. )la principale polémique étant son relargage dans la bouche ,il a cependant rendu de grands services à un moment où il n’existait pas d’alternatives valables ,l’amalgame étant métallique il peut engendre de l’électrogalvanisme en bouche il est également soumis aux variations de volume du aux écarts importants de température en bouche (de la glace au café!!) et il est par sa couleur disgracieux !

-La mastication c’est quoi ?

C’est l’acte qui nous permet d’ingérer correctement les aliments, chez les mammifères omnivores nous coupons et nous les mâchons les aliments cela implique une anatomie des dents bien particulières qui devra s’adapter à ces mouvements

-Quand on dévitalise une dent on la tue ?

Non bien sûr, on enlève effectivement le nerf, mais il subsiste une sensibilité due au ligament alvéolo-dentaire (très richement innervé) sorte de système hydraulique autour de la dent, une dent dévitalisée est néanmoins souvent plus fragile qu’une dent saine

-Les dents de sagesse : faut-il les enlever ?

Là encore rien de systématique, si les dents se trouvent en bonne place sur l’arcade dentaire aucune raison de les enlever, si par contre elles ne peuvent pas sortir et qu’elles vont pousser les autres dents là oui ce sera un motif d’extraction

-J’ai une carie et pourtant je me brosse les dents 3 fois par jour !?

En effet si une carie commence seul le soin en l’enlevant pourra la stopper, c’est un contrôle systématique de vos dents qui permet de les éviter !

-J’ai une carie sous un plombage ! C’est possible ?

Oui, car tout matériau qui reconstruit une dent vieillit normalement sous l’effet de corrosion, chimique (la salive, les aliments acides) physique (les forces de pression quand on mange) et thermique (la chaleur ou le froid des aliments ingérés) tout cela va engendrer de petits trous dans le plombage qui vont être des portes d’entrée pour les microbes, et en plus il en existe qui n’ont pas besoin d’oxygène pour proliférer(anaérobies)

-C’est quoi un biociment ?

Comme son nom l’indique c’est un matériau biologiquement compatible avec la dent il évite de dévitaliser une dent et il contribue à cicatriser le nerf dentaire, ces ciments biologiques (ou biocéramiques ou MTA) constituent une avancée majeure dans les traitements dentaires

-La dent provisoire ça sert à quoi ?

Une dent une fois préparée est facilement contaminable par les microbes et une coiffe provisoire vient simplement et efficacement protéger la dent avant qu’elle ne soit recouverte par une coiffe définitive

-Pourquoi remplacer une dent ?

Une dentition complète agit comme un organe à lui tout seul ; enlever un seul de ses constituants va perturber le fonctionnement (cela ne se fait pas immédiatement, mais prendra plusieurs années pour s’installer)

- Une couronne c’est quoi ?

Le terme prête à confusion, il serait plus judicieux de la nommer coiffe, car elle « chapeaute » la partie de la dent qui émerge de la gencive, c’est une protection que l’on donne à une dent fragilisée, cependant pour faire une couronne on est obligé d’enlever presque tout l’émail de la dent, en voulant la consolider on lui enlève sa partie la plus solide ! c’est paradoxal non !

-C’est quoi un inlay-core ?

Le terme là encore prêt à confusion, rien à voir avec un « inlay », l’inlay-core est en fait la sous structure d’une coiffe(couronne) lorsqu’une dent est très délabrée, un peu comme les fondations d’une maison !

-L’inlay, l’onlay c’est quoi ?

Pour faire simple c’est une pièce de matériau biocompatible que l’on colle à l’endroit où il manque du tissu dentaire, c’est la solution la plus économe en tissu dentaire, car on enlève que ce qui est infecté et rien de plus, par contre c’est une technique complexe, car elle nécessite un important plateau technique, et, évidemment des connaissances à jour en ce qui concerne la chimie des matériaux mis en œuvre.

-J’ai mauvaise haleine, ça vient de quoi ?

Il faut en effet vérifier la cause bucco-dentaire ; voir si il y a des problèmes de gencive, du tartre, des caries, et un enseignement complet de l’hygiène dentaire doit être fait, si cela persiste i faut voir si la cause n’est pas autre ; infection des amygdales, sinusite ou problème de digestion

-Une femme enceinte doit- elle avoir des précautions particulières pour ses dents durant la grossesse ?

Oui, car les modifications hormonales peuvent entraîner une fragilité des gencives, et on peut aboutir à une gingivite dite « gravidique », là encore un simple contrôle et détartrage peut suffire à enrayer le problème Oui, car les modifications hormonales peuvent entraîner une fragilité des gencives, et on peut aboutir à une gingivite dite « gravidique », là encore un simple contrôle et détartrage peut suffire à enrayer le problème

-Les dents de lait ça se soigne ?

Oui elles ont une importance considérable tant que la dentition définitive n’est pas encore présente, ces dents peuvent se carier il faut les soigner et les entretenir jusqu’à l’arrivée des dents définitives !

2 Point de vue technique

- La fraise, ça fait du bruit pourquoi ?

En fait la fraise en elle-même est enclenchée dans une turbine dentaire, c’est celle –ci qui fait un bruit très caractéristique ! la turbine est assez comparable dans son mode de fonctionnement à celle des avions (d’où ce bruit qui les rappelle quelque peu) c’est un instrument rotatif à très grande vitesse (400000 tours/minute) ce qui réduit considérablement les vibrations, elle tend à être remplacée de plus en plus par un micromoteur à grande vitesse(200000 tours/minute)qui fait moins de bruit.

- Pourquoi on aspire avec une pompe à salive et une aspiration chirurgicale ?

Quand le dentiste fraise une dent la vitesse de fraisage est telle qu’elle entraine une augmentation de chaleur qui nécessite un refroidissement rapide et constant par de l’eau, il faut donc l’aspirer !

- Est ce que je peux manger après un soin ?

Dans la majorité des cas de collage : oui, car le durcissement est immédiat, fini les plombages qui mettent du temps à durcir ! par contre toujours penser que c’est un organe vivant que l’on vient de soigner et il peut être ménagé   un tant soit peu au sortir du soin !

- Le champ opératoire ça sert à quoi ?

Votre dent est un organe vivant de votre corps au même titre qu’un bras ou une jambe ! ne lui doit- on pas le même respect, dans une intervention chirurgicale de médecine on met un champ stérile sur la zone où l’on intervient pour avoir la meilleure asepsie, le champ dentaire n’en est que la même chose, appliquée à la sphère buccale, on protège la dent dans les opérations délicates de toute contamination microbienne par la salive grâce à une sorte de paravent en caoutchouc

- L’anesthésie intraligamentaire c’est quoi ?

Dans la grande majorité des soins nous pratiquons une anesthésie intraligamentaire, en effet c’est une sorte d’infiltration de quelques gouttes de solution anesthésiante entre la dent et l’os dans le ligament alvéolo-dentaire, son avantage : elle n’endort que la dent et elle est d’effet immédiat, fini la joue qui dort ou le sourire en biais en ressortant de chez le dentiste !

3 Point de vue administratif et économique

Les honoraires –les soins dentaires ça coûte cher !

Certains tarifs sont bloqués par la sécurité sociale ils n’ont pas été réévalués sur le cout de la vie depuis plus de 20 ans et plus !

Comment sont calculés mes honoraires : comme tout un chacun nos gains sont soumis à des charges ,une heure de fonctionnement d’un cabinet dentaire c’est à peu près 200 euros de frais divers ,ça comprend quoi :l’électricité ,le chauffage ,l’eau ,le loyer du cabinet(avec ses charges ,taxe foncière)le salaire de nos assistantes ,du personnel d’entretien (ainsi que les charges salariales qui doublent le cout du salaire),le matériel dit « lourd » :fauteuil dentaire ,radiographie ,stérilisateur homologué, etc. ,le « petit matériel » :les fraises les turbines les instruments  (miroirs , pinces ,champ opératoire)le matériel à usage unique(anesthésie, pompe à salive ,rouleaux salivaires ,aspirateurs, etc.),les pâtes ,les résines ,les frais du technicien pour réaliser une prothèse le cas échéant),la collecte des déchets mercuriels ,et déchets médicaux ,le contrôle  de l’installation radiographique ,la médecine du travail ,les assurances  des locaux ,la responsabilité  professionnelle ,les cotisations à l’ordre des dentistes, etc. et pour finir la formation continue qui garantira à nos patients de les soigner avec les techniques les plus récentes »en accord avec les données acquises de la  science » !

Voilà qui aide un peu mieux à comprendre ce qui se cache derrière la note d’honoraires !

Sans rentrer dans les arcanes administratifs, on peut dire que les actes remboursés par la CPAM sont basés sur une conception très ancienne de la médecine dentaire ,datant des années 60 !depuis les choses ont évolué ,par exemple l’anesthésie reste gratuite, simplement, peut être, parce qu’à l’époque elle n’existait pas ou restait très marginale et pourtant c’est un geste médical à part entière qui demande un niveau élevé de connaissance ainsi  qu’une habileté particulière (évidement pour le dentiste elle n’est pas gratuite !!!) posons la question: est-ce normal ?

Autre exemple la cotation d’une « obturation » est la même quel que soit le matériau utilisé ! Es-ce normal, pour un praticien, faire un « plombage » ou réaliser une résine composite ce n’est pas la même chose, en effet outre le fait que la résine soit plus onéreuse elle est aussi plus délicate à réaliser, plus difficile, plus exigeante (pas de salive sinon ça ne colle pas !!) sans revenir sur les qualités esthétiques du plombage !

4 Conseils divers et variés

Hygiène dentaire

Elle repose sur un 3 points, qui sont le brossage des dents le nettoyage grâce à des brossettes ou du fil dentaire et l’utilisation d’un hydropulseur ou douche dentaire, les trois moyens sont complémentaires

Le fil ou les brossettes

C’est un peu différent, pour les patients jeunes et/ou qui ont les dents assez serrées, le fil dentaire ciré me semble plus approprié, pour les patients présentant des zones inter dentaires plus larges les goupillons seront une bonne solution !

Problèmes de gencive

Parfois et surtout dans les problèmes de gencive on peut faire un autocontrôle de la qualité et de l’efficacité de son brossage par l’utilisation à la maison de « révélateur de plaque « il met en évidence les endroits mal ou insuffisamment brossés

Le détartrage

Il doit lui aussi être effectué de manière régulière, en principe, sauf exception tous les ans

Le brossage des dents

Il peut être manuel ou électrique, personnellement je laisse libre choix à mon patient entre les 2, je pense que c’’est une question d’aisance personnelle qui détermine le choix

L’hydropulseur

Il offre un massage des gencives, ainsi qu’un nettoyage des zones moins accessibles au brossage

Contrôle régulier

C’est tellement important ! car par exemple si une carie débute le seul moyen de s’en apercevoir est de la dépister précocement par un examen buccodentaire, n’attendez pas d’avoir mal pour consulter !

Les antibiotiques

Ne les prenez jamais sans avis médical, ce sont des médicaments pas anodins du tout !